La stimulation cérébrale, avenir de la neurochirurgie

La stimulation cérébrale, avenir de la neurochirurgie

L’avenir de la neurochirurgie c’est la stimulation cérébrale. De quoi s’agit-il? C’est une méthode chirurgicale qui consiste à faire entrer dans certaines parties du cerveau des électrodes. Pour quelle raison?

Grâce à la stimulation cérébrale, méthode de la neurochirurgie, on peut, comme son nom l’indique stimuler certains neurones. Ce système consiste donc a envoyer un courant électrique très faible mais qui réussira soit à stimuler l’activité des neurones, soit les diminuer. Bien sûr, cette méthode de neurochirurgie est uniquement pratiquée par des neurologues expérimentés.

En quoi est-ce qu’un patient aurait besoin de la neurochirurgie

La neurochirurgie, tout comme la cardiologie, fait sûrement partie des chirurgies les plus délicates et très difficiles à maîtriser. Pourquoi cela? Tout simplement parce que ce sont des chirurgies qui sont travaillées sur des parties extrêmement fragiles et vitales de l’être humain.

On pourrait donc utiliser la neurochirurgie, en l’occurence la stimulation cérébrale chez une personne qui est atteinte de la maladie de Parkinson ou chez qui il y a présence de tremblements. On utilise bien souvent cette technique lorsqu’il est prouvé et constaté que les médicaments n’ont plus aucun effet sur le patient. En utilisant la neurochirurgie on pourrait voir sur le patient de meilleurs résultats.

La neurochirurgie: comment fonctionne la stimulation cérébrale

Comme nous l’avons vu plus haut, la stimulation cérébrale est un travail très fastidieux et délicat. Il faut tout d’abord installer un boîtier de stimulation sous la peau, plus précisément aux environs du thorax. Ce fameux boîtier est relié par des fils qui sont eux aussi, situés sous la peau. Ce sont les électrodes, et ils vont en direction du cerveau, mais en général sous le crâne, sous les clavicules. Ces électrodes enverront donc à certains neurones du cerveau des impulsions électriques. Tout cela est bien complexe, c’est vrai, mais c’est une méthode de neurochirurgie qui peut vraiment aider une personne à retablir.