Comment parler de sa santé sexuelle sans taboo ?

Comment parler de sa santé sexuelle sans tabou ?

Malheureusement, parler ouvertement de la sexualité aujourd’hui peut gêner des personnes où certaines peuvent vous accuser d’avoir transgressé les mythes et les tabous. En ce qui concerne la santé sexuelle, plusieurs sont les adultes, et encore moins les jeunes et adolescents, qui méconnaissent leur corps entravant ainsi la maîtrise des moyens pour rester en bonne santé, pour se faire du plaisir et entretenir le bien-être. Encore moins, le concept de santé sexuelle est encore méconnu de la plupart des gens.

Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à vous rendre sur le blog www.medecin-digital.fr.

Comment l’OMS analyse-t-elle la santé sexuelle ?

La santé sexuelle est un état de bien-être aussi bien mental que physique et aussi social. A cet effet, la santé sexuelle requiert un moyen astucieux pour respecter la notion de sexualité et des relations sexuelles. Normalement, les humains ont besoins de désirer et de vivre leurs sentiments sexuels et éventuellement amoureux, ils ont besoin d’offrir et de recueillir du plaisir.  Selon l’OMS, les droits sexuels doivent être respectés, protégés et assurés dans le but de parvenir à la santé sexuelle et puis de la préserver autant que possible.

Tout homme, toute femme et tout individu qui en a le  droit, se doit de pratiquer une approche positive pour avoir les expériences sexuelles permettant du plaisir en toute sécurité et  volontairement, sans violence ni discrimination.

L’astuce pour parler santé sexuelle sans tabou

Si la santé sexuelle est un domaine où des groupes sociaux tiennent toujours à interdire la communication  publique, plusieurs se permettent déjà la permission de la discuter, en essayant de raisonner les gens qui veulent conserver le tabou, et en essayant de rendre la santé sexuelle comme sujet accessible à tous. Il faut  conscientiser les gens qu’il n’existe pas de mauvaise façon de vivre la santé sexuelle, notamment la sexualité. Il faut les faire reconnaître que la santé sexuelle ne concerne pas exclusivement l’érotisme et le plaisir mais également les aspects médicaux de la sexualité, et les conséquences néfastes si l’on n’en prend pas soin et accepter la réalité. A noter que les MST sont très mauvaises pour la santé sexuelle au sens large : morale, physique et social.